lundi 9 juin 2008

L'Un et le Multiple avec Oscar BRENIFIER



Je savais qu'Oscar BRENIFIER avait prévu un chapitre sur l'Un et le Multiple dans un de ses livres destinés à la réflexion philosophique auprès des enfants, notamment dans le cadre de l'introduction à la philosophie en primaire.

Je suis content de tomber aujourd'hui sur un gadget de Nathan dans le carnet de Remolio : ici.
Le livre de Nathan est justement celui d'Oscar BRENIFIER qui m'intéressait. Les pages 8 à 13 sont consacrées à l'Un et le Multiple. Le gadget ne montre que les doubles pages introductives. Ne sont pas dévoilées les pages d'exploitation philosophique et les références vers les philosophes incontournables. J'imagine qu'il doit être fait référence à une moment ou un autre à René DESCARTES et à ses « Natures Simples » tels que « le corps, la figure, l'étendue, le mouvement et le lieu ».

Ce type de réflexion peut servir à poser les catégories de Singulier et de Pluriel, et faire émerger la différence entre Unique et Singulier et entre Pluriel et Multiple.

Pour pousser les limites, prenons deux qui est un multiples. Deux fois un. Tous les multiples sont des multiples de un. Mais deux peut être singulier ou pluriel selon qu'il est traité comme une collection (une pair, un couple, &c.) ou un ensemble de deux éléments distincts (les yeux, les deux Corées, &c.).

Ce qui peut mener à une représentation mathématique suivante comptant les occurrences :
• (2 x 1)
• (1 x 2)

Cette façon de se figurer le multiple est importante car elle permet de mettre en place le compte en occurrences d'une prédication. Soit :
1. Le facteur a apporté deux colis, ce matin. (1 x 2)
2. Deux colis ont été livrés dans la matinée. (1 x 2) ou (2 x 1)
3. Deux colis étaient livrés ce matin. (2 x 1)
Il va sans dire qu'en français, lorsque le premier terme est autre que un (n x 1), il est généralement fait recours à des mesures de fréquence, tels que : deux fois, deux reprises, deux coups, &c... D'où l'aspect "construit" de l'exemple (3).

1 commentaire:

florence Meichel a dit…

Merci Timuche pour cette ressource : je l'a fait circuler sur Apprendre 2.0 et sur mon blog

http://blogveilleflorencemeichel.blogspot.com/

En premier jet, je dirais bien ceci :
unique : valeur absolue d'une dimension
singulier : valeur relative (en reliance)d'une dimension ???